Très émouvant pour moi (le 21 mars 2014)

Dimanche dernier un appel téléphonique et cette semaine une lettre de la part d’une dame de 88 ans, Lucienne B. qui me dit, je cite :

J’ai pris, moi aussi, des cours de chant avec Maitre Guearti, rue de Soissons à Bordeaux. J’avais environ 18 ou 19 ans, en 1945, et ceci pendant environ 5 ans.

Par la suite je suis entré dans les choeurs de l’opéra de Bordeaux. Plusieurs années après j’ai du quitter le Gd-Théâtre à mon grand désespoir et à celui de quelques autres chanteurs, amis, notamment Pierre NOUGARO qui venait souvent à Bordeaux.

Aujourd’hui, pour mon seul plaisir et pour mon moral je chante encore, mais malgré une certaine puissance je ne suis pas contente de mon timbre. Il y a l’âge, bien sûr…

Plusieurs professeurs m’ont terriblement déçue, j’avais espoir de trouver un second Me Guearti.

Et vous, Mr Yaeche, vous donnez des cours de chant, mais vous êtes à Rouen !

Dès que possible je vous envoie une photo : ce ne sera pas une photo de l’époque car j’ai été cambriolée et tout à disparu, même celles de mes parents et tous mes bijoux…

En attendant de vos nouvelles je vous adresse toute ma sympathie”.

Mon commentaire : Combien d’élèves de notre Maestro sont encore en vie, en plus d’elle et moi ? C’est inattendu mais surtout très émouvant. Comme j’ai ses coordonnées j’irai lui rendre visite au mois de juillet. Nous nous sommes peut-être rencontrés car j’ai commencé les études de chant en 1950, son nom ne m’est pas inconnu !

Pierre NOUGARO était le père de Claude NOUGARO que tout le monde connait et apprécie. Au sortir du Théâtre, Pierre et Lucienne allaient souper au restaurant “Le Noailles” en face du Gd-Théâtre, très réputé dans Bordeaux.

Agée donc de 88 ans, mezzo-soprano, j’ajoute sa photo dans la liste des élèves de mon Maestro.

Merci Lucienne de m’avoir contacté.