Archives quotidiennes :

Un grand avenir l’attend…

Bonjour chers lecteurs,

Rentrant d’une tournée d’un mois, et après une semaine surchargée, c’est avec grand plaisir que je trouve enfin le temps de « jeter » quelques réflexions sur le chant bien sûr, sur la vie en général !

Merci de bien vouloir lire, sur la page « Courrier des Lecteurs » la lettre que je viens de recevoir de Philippe, un amoureux du BelCanto, un passionné de chant lyrique.

Par ailleurs, j’ai plaisir à vous informer qu’une de mes élèves de Genève vient d’être reçue à un examen de chant, au dessus des autres concurrents, avec les félicitations du jury.

Elle conclue cette information en disant, je cite :

« Tu comptes pour moi, et si j’ai réussi à épater le jury mardi dernier c’est en grande partie grâce à toi ».

Le reconnaitre et l’exprimer par écrit, ce genre de compliment est tellement rare qu’il vaut la peine d’être signalé.

Merci BARBARA pour ton talent, ton coeur « gros comme çà » !

D’un passionné de chant, d’un humaniste

Voici la lettre reçue ce jour d’un homme passionné de chant et d’opéra.

C’est certainement un grand humaniste dont les paroles réchauffent l’esprit et le coeur par les tristes temps qui courent. Je cite :

« Cher Monsieur,

D’abord merci pour votre élan de générosité ; il n’y a rien de plus précieux que la transmission. Nous ne sommes sur terre qu’avec cette conscience.

Votre site me donne envie d’en savoir plus, à tel point que lorsque vous proposez de vous rencontrer, j’accepte cette idée.

Je chante depuis peu après avoir intégré un choeur lyrique et en prenant, en parallèle, des cours de chant. Je suis dans la région lyonnaise.

Je suis heureux de chanter et chante depuis toujours comme nombre d’êtres humains.

A l’âge de 10 ans, le cadeau de Noêl que j’ai demandé fut un 33T de LUIS MARIANO : la première année « Violettes impériales », l’année sivante « le Chanteur de Mexico ».

Depuis plusieurs mois je découvre les ténors, car je n’en connaissais que 3 : « les 3 ténors », c’est vous dire !

J’ai apprécié dans vos écrits le dévouement, la précision, l’humilité, la bienveillance et l’amour de donner aux autres ce que l’on vous a donné.

Pour tout cela : Merci !

Bien cordialement

Philippe