Archives par étiquette : chant

D’un passionné de chant, d’un humaniste

Voici la lettre reçue ce jour d’un homme passionné de chant et d’opéra.

C’est certainement un grand humaniste dont les paroles réchauffent l’esprit et le coeur par les tristes temps qui courent. Je cite :

Cher Monsieur,

D’abord merci pour votre élan de générosité ; il n’y a rien de plus précieux que la transmission. Nous ne sommes sur terre qu’avec cette conscience.

Votre site me donne envie d’en savoir plus, à tel point que lorsque vous proposez de vous rencontrer, j’accepte cette idée.

Je chante depuis peu après avoir intégré un choeur lyrique et en prenant, en parallèle, des cours de chant. Je suis dans la région lyonnaise.

Je suis heureux de chanter et chante depuis toujours comme nombre d’êtres humains.

A l’âge de 10 ans, le cadeau de Noêl que j’ai demandé fut un 33T de LUIS MARIANO : la première année “Violettes impériales”, l’année sivante “le Chanteur de Mexico”.

Depuis plusieurs mois je découvre les ténors, car je n’en connaissais que 3 : “les 3 ténors”, c’est vous dire !

J’ai apprécié dans vos écrits le dévouement, la précision, l’humilité, la bienveillance et l’amour de donner aux autres ce que l’on vous a donné.

Pour tout cela : Merci !

Bien cordialement

Philippe

 

Je viens de rencontrer un grand humaniste

Lequel vient de m’envoyer le commentaire ci-dessous, pour lequel je le remercie du fond du coeur.

Je cite :

Bonsoir ,
Je viens de passer un bon moment en compagnie de votre site ” si généreux ” qu’il en vaut le détour .
J’envoie le lien à mes filles qui chantent ainsi qu’à celle qui est médecin ” qui chantait dans la salle de bain “.
Merci pour ce partage qui fait parti de ma façon d’être ” solidarité ” est un mot que j’apprécie .
Je ne suis pas médecin , une petite formation de naturopathie (sur 5 ans ) m’a permis d’accompagner mon épouse lors des accouchements à mon domicile de mes enfants (sans aide médicale , mais avec l’aide de DIEU .)
Pas de vaccinations et aucun médicaments allopathique ( simplement ce que la nature nous a transmis )   .
Je conseille volontiers et toujours bénévolement les personnes qui me le demandent. ( voilà vous me connaissez un peu mieux ).
Ma fille médecin va prendre maintenant la relève.
Chemins différents, mais l’aboutissement est le même : ” partager “.
J’ai beaucoup aimé : “le hasard, c’est la forme que prend Dieu pour passer incognito ” de Jean Cocteau .
BELLE SOIRÉE
PIERRE BAUDOUIN

“C’est ainsi qu’ils chantaient”

Bonjour,

Concernant mon livre dont le titre est ci-dessus, un bon nombre d’exemplaires m’ a été commandé cette année.

Je propose, à chaque fois, que ceux qui me font le plaisir de le commander, n’hésitent pas à me poser toutes les questions qui viennent à l’esprit au fur et à mesure que la lecture avance.

Je le redis ici : n’hésitez pas à m’interroger autant de fois que vous le voudrez, car personne ne vous parlera comme moi au sujet de la méthode italienne traditionnelle et, obligatoirement, tout ne paraîtra pas clair et évident, méritant des explications.

Je trouve donc normal d’assurer ce service, et celles et ceux qui veulent venir pour une audition et obtenir des explications orales sont les bienvenus ! Simplement, comme vous le savez : écrivez moi à l’avance pour un rendez-vous.

Merci.

Ce sont d’excellents musiciens

Bonjour,

Je me suis rendu récemment à Stuttgard, en Allemagne, à la demande d’un couple d’amis très amateurs de musique classique et d’opéra. Nous sommes allés jusque dans les faubourgs de Berlin qui plus est !

Nous connaissons tous les dons en ce domaine, et en bien d’autres d’ailleurs, de nos voisins, qui savent en outre que rien ne peut s’acquérir sans travail.

Ils m’ont fait l’immense plaisir de nous présenter, ma femme étant du voyage, le directeur d’une école de musique qui avait eu l’occasion de parcourir mon site.

Désireux de nous voir séjourner dans leur pays, j’ai refusé, car à mon âge ce n’est guère envisageable, sauf à faire des allers-retours et d’organiser conférences et Master-Classes.

Nous avons convenu de nous revoir en septembre prochain.

Vous trouverez, dans la page du “Livre d’Or”, le compliment reçu d’une des participantes à la réunion, laquelle ne chante pas mais adore la musique.

Une fois de plus le proverbe se vérifie : nul n’est prophète en son pays !