Archives de l’auteur : Roger YAECHE

FORMATION DES ENSEIGNANTS

Suggéré par plusieurs de mes élèves, j’ai décidé d’accéder à leur demande et les former à l’enseignement de la technique italienne traditionnelle de chant lyrique et d’opéra.

Cette formation n’est pas réservée à mes seuls élèves, qui utilisent déjà cette méthode, mais à toutes celles et ceux, professeurs de chant où qu’ils enseignent, et autres élèves et artistes.

Le but est de les former au top niveau comme ceux de la 1ère moitié du XXe siècle, ce qui est sans concurrence aujourd’hui.

En même temps, je me promets de mettre noir sur blanc toutes les étapes permettant d’y parvenir, en un fascicule qu’il sera facile de se procurer.

Afin que perdure après moi cette méthode unique que personne ne connait ni enseigne par conséquent.

Merci de m’écrire pour plus de détails si vous voulez être de ceux-ci.

 

CHANGEMENTS A L’INTERIEUR DU SITE

Bonjour chers Amis,

Le site ITALOPERA n’étant pas sécurisé ni mis à jour à tous points de vue depuis 2014, j’ai profité du départ en retraite de mon webmaster pour en trouver un autre qui sache lui apporter les modifications  nécessaires afin d’éviter également toutes les formes de piratage.

Je profite de ces changements pour re-écrire certaines pages dans le but d’y apporter plus de précisions, et moderniser aussi les images et les vidéos.

Mais soyez rassurés, le fond, la méthode sont bien entendu inchangés !

Je vous demande aussi de bien vouloir vous rendre sur YouTube, où vous trouverez une Playlist avec les meilleurs extraits de toutes les voix selon leur classement à l’italienne comme il se doit.

A considérer comme un complément aux pages de votre site.

Je reste à votre disposition pour tous renseignements sur les cours de placement de la voix donnés à l’aide de SKYPE, sur la base d’une demi-heure à chaque séance, s’étirant bien plus longtemps à chaque fois quand nécessaire. C’est tout bénéfice pour les élèves.

Je vous remercie par avance pour votre aimable fidélité.

A très vite

Dr Roger Yaeche

Montserrat CABALLE en Adrienne Lecouvreur

Bonjour à tous nos lecteurs et amis,

Très lyriquement exprimé de la part d’une de mes élèves soprano, voici son commentaire concernant la vidéo de cette admirable artiste, à mes yeux la meilleure interprétation  avec celle de la CALLAS de ce magnifique aria. Je la cite :

Un grand Merci Roger pour ce précieux cadeau !

 
Sublime en effet … une telle beauté ne peut se réduire en mots …
 
La présence, la prestance, le raffinement de l’extrême douceur qui se mêle aux passions ardentes cherchant le chemin de la transcendance … oui nous sommes bien ici au coeur du lyrisme italien et au paroxysme du romantisme … c’est magique et grandiose ! (je me sens vraiment chez moi dans cet univers) 
 
La perspective d’interpréter un tel chef d’oeuvre réjouit mon âme ! 
(quelle beauté aussi dans le texte parlé qui précède … vraiment l’italien est selon moi depuis toujours la plus belle langue et dans ce contexte chaque syllabe prononcée est un véritable voyage …)
 
Je vais replonger régulièrement dans l’écoute de cette référence pour m’imprégner de ses vibrations et en savourer aussi peu à peu toutes les clés techniques QUE NOUS APPLIQUONS DANS LES COURS !
 
Quelle joie !
 
Encore Merci 
 
 
Aline
Veuillez noter, chez Montserrat Caballe, son interminable souffle, le soutien de la voix et la ligne de chant qui en résulte, sa capacité à attaquer les sons avec précision, souvent 
pianissimos pour les augmenter ensuite, les aigus brillants sans paraître plus élevés qu’ils ne le sont en réalité etc. etc. Toute la technique traditionnelle italienne dans ce qu’il y a de plus abouti !

Je viens d’ajouter une page

Bonjour,

Je viens d’ajouter ce jour une page de plus sur mon site intitulée : “Le grand opéra va survivre”, afin de laisser la part belle à toutes ces talentueuses nouvelles artistes, sopranos et mezzo sopranos, que la Russie et l’Europe de l’Est ont formées.

Par contre, les artistes masculins ne sont pas à la hauteur de leurs partenaires féminines.

Leur technique, qui n’est pas tout à fait celle de l’âge d’or de l’opéra, permettra tout de même, par sa grande qualité, de ne pas voir mourir cet art aussi merveilleux qu’est le chant d’opéra.

Merci de bien vouloir la lire.

Par ces temps si mouvementés…

Bonjour les amis,

Il est vrai que ce début d’année 2020 fut particulièrement perturbé par la crise sanitaire ce qui, entre autres raisons, explique mais n’excuse pas ce manque d’au moins un éditorial.

Aussi, je voudrais réparer aujourd’hui ce fait en vous faisant part, tout simplement, de ce message reçu hier au soir 1er août venant d’une soprano lyrique qui est mon élève depuis plusieurs mois, qu’elle a écrit suite à un compliment spontanément émis venant de mon épouse qu’elle entendait chanter un extrait de l’opéra “Adrienne Lecouvreur” en traitant les fleurs et la pelouse de notre jardin…

Je cite : “Merci Dominique aussi pour ces éloges. Je suis aussi très contente des progrès réalisés qui me permettent aujourd’hui de chanter des arias du grand répertoire.

Merci aussi à tous les deux pour notre belle amitié.

Bonnes vacances au bord de la mer”

Virginie

PS : le bonheur que ressentent mes élèves est pour moi la plus belle des satisfactions. Je n’ai rien d’autre à ajouter. Merci